Protéger et promouvoir la biodiversité dans l'espace bâti : des actions simples à portée des communes

Dans sa stratégie en faveur de la biodiversité adoptée en avril 2012, la Confédération fait du Développement de la biodiversité dans l’espace urbain un des dix objectifs à atteindre d’ici 2020.

Le Canton de Vaud, au côté des communes, y travaille également en proposant, le 20 juin, une formation concrète sur les actions à conduire dans la gestion des espaces verts et la conservation des espèces.

Photo d'illustration d'archives
Photo d'illustration d'archives Photo d'illustration d'archives
Publié le 15 juin 2012

La nature en ville n’est pas contre nature. La diversité biologique doit en effet aussi avoir sa place dans l’espace urbain. Elle y remplit des fonctions naturelles et climatiques importantes tout en contribuant à la santé, à la détente et à la sensibilisation de la population. Il importe donc de mieux préserver et mettre en réseau les espaces verts et les espaces non bâtis à l’intérieur des zones construites. Plusieurs projets d’agglomération le prévoient aujourd’hui. Mais il faut aussi et surtout améliorer la qualité de ces espaces verts afin qu’ils puissent donner lieu à une utilisation multifonctionnelle et assurer ainsi la conservation des espèces qu’ils peuvent abriter ou attirer.

D’abord un changement de paradigme

Les gazons demeurent l’élément d’aménagement paysager dominant des terrains résidentiels ou des espaces publics. Relativement peu coûteux à installer, ils offrent une surface souple qui résiste au piétinement et qui se prête à la tenue de diverses activités récréatives. Leur gestion peut être onéreuse, mais elle est simple, connue, maîtrisée.

Or, si le «propre en ordre» présente des avantages avérés, il a aussi pour corollaire une contribution très faible à la diversité biologique.

Moutons, herbes folles en ville, qui illustrent une gestion différenciée des espaces verts peuvent être perçus comme pas à leur place. Mais cette apparence moins soignée vaut cependant bien les économies de temps et d’argent réalisées de même que les avantages environnementaux. Cette gestion contribue en effet à préserver la biodiversité en permettant à une faune et à une flore variées de se maintenir en milieu urbain. Les chiffres le démontrent.

Quelques années suffisent

En l’espace de quelques ans, une prairie banale peut voir le nombre d’espèces animales la fréquenter tripler. Les communes jouent donc un rôle clé auprès de leur population dans la démonstration de cette cohabitation souhaitable entre l’homme et la nature.

Le 20 juin prochain, sur les terrains voisinant le site de l’Ermitage, la ville de Lausanne fera partager aux participants du cours Promotion de la biodiversité et gestion différenciée des espaces verts communaux son expérience.

Martinet noir (Apus apus) Photo: Bernard GentonMartinet noir (Apus apus) Photo: Bernard Genton

Martinets, hirondelles et abeilles visées

Il fut une époque où la Suisse était un paradis pour les hirondelles et les martinets. Or martinet noir, hirondelles rustique ou de fenêtres subissent aujourd’hui un déclin persistant.

Lignes électriques, façades vitrées, rénovations, transformations, démolitions, destructions volontaires des nids sont autant de dangers et causes de ce recul. Si les fientes de ces chasseurs d’insectes salissent les façades et les sols, là aussi des solutions existent, par exemple en installant des nids artificiels à des endroits qui ne posent pas de problèmes. Par ailleurs comme le suggèrent de récents travaux scientifiques, les zones urbanisées et résidentielles abritent aussi d’importantes populations d’abeilles sauvages.

Un projet de type hôtel à abeilles en zone urbaine représente donc une démonstration innovante des mesures concrètes et simples qui peuvent être prises pour maintenir la biodiversité à proximité de la population.

Des experts seront là le 20 juin également pour vous présenter ces aménagements et vous montrer les espèces visées.

 


Direction générale de l'environnement (DGE),
Service des forêts, de la faune, de la flore et de la nature

Journées de formation

Promotion de la biodiversité et gestion différenciée des espaces verts communaux:

20 juin de 15h30 à 19h, Auditorium de l’Ermitage, Espaces verts et plantages de la ville de Lausanne

Inscriptions

www.cep.vd.ch > Catalogue > L’Etat pour les communes > Protection de la biodiversité et gestion différenciée...

Informations et documentation

Centre de conservation de la faune et de la nature

www.vd.ch/themes/environnement/faune-et-nature/biodiversite-pour-tous/