Aidez-nous à combattre un ravageur dangereux : le cynips du châtaignier

Photo d'illustration d'archives
Photo d'illustration d'archives Photo d'illustration d'archives
Publié le 22 mars 2013

Biologie et dégâts typiques

Le cynips du châtaignier est originaire de Chine et touche exclusivement les châtaigniers. La contamination entraîne la mort des jeunes pousses, une baisse de la production de châtaignes et une diminution du feuillage au niveau de la couronne de l’arbre.

Galle avec cynips prêts à s’envoler. Crédits : WSL BirmensdorfGalle avec cynips prêts à s’envoler. Crédits : WSL Birmensdorf

Ce parasite n’est actuellement pas considéré comme mortel. Néanmoins, en cas de forte infestation associée au chancre de l’écorce du châtaignier, une autre maladie très répandue, l’arbre peut, à terme, perdre de sa vitalité. L’ordonnance fédérale sur la protection des végétaux du Conseil fédéral, qualifie le cynips du châtaignier d’organisme de quarantaine à déclaration obligatoire, dont il faut combattre la propagation. Tout transport de châtaignier hors des zones infestées est interdit.

Distribution

Le cynips a été dispersé dans le monde entier par le biais de matériel végétal contaminé. Il a été détecté en Suisse pour la première fois en 2009, au Tessin, où il s’est introduit à partir de l’Italie. Depuis, la quasi-totalité des châtaigniers du Tessin et de la zone frontalière italienne est infestée. Le cynips a également touché la Suisse romande par expansion naturelle depuis la Haute-Savoie. Il est apparu dans le Chablais (VD/VS) pour la première fois au cours de l’été 2011 et s’y trouve actuellement bien implanté. Un foyer a été découvert à Montreux en 2012. En Suisse alémanique, les signalements sont encore ponctuels, car le cynips n’a été introduit que récemment via de jeunes arbres, et la distribution du châtaignier y est sporadique.

Lutte

Des mesures d’éradication ont été engagées au Nord des Alpes. La lutte est difficile, car les minuscules larves vivent à l’intérieur de la plante, et la contamination n’est visible qu’au moment de la formation des galles.

Pour éviter que le cynips ne se propage davantage, il est strictement interdit de transporter des châtaigniers d’une zone infestée (actuellement le Tessin, le Val Mesolcina, le Val Bregaglia et le Chablais) vers une région non contaminée.

Cynips de 2,5 à 3 mm. Crédits : G. Csoka, Hungarian Forest Research InstituteCynips de 2,5 à 3 mm. Crédits : G. Csoka, Hungarian Forest Research Institute

Caractéristiques du cynips du châtaignier

  • Insecte ressemblant à une petite guêpe noire, inoffensif pour l’homme ou les animaux.
  • Corps (sans les antennes) de 2,5 à 3 mm de long.
  • Dépose ses oeufs dans les bourgeons (invisibles).
  • Au moment du débourrement, les bourgeons contaminés forment des galles à la place des feuilles, jeunes pousses ou fleurs.
  • Les châtaignes et le bois d’oeuvre ne sont pas atteints.
  • Vol de mi-mai à fin juillet; distance de propagation: 10–20 km en moyenne, également par transport éolien.
  • Actif par temps chaud.

Symptômes

  • Formation de galles sur les jeunes pousses au printemps.
  • Croissance réduite des rameaux et déformation des feuilles.
  • Couronnes clairsemées en cas de forte contamination.
  • Baisse de la production de châtaignes.
Couronne saine. Crédits : WSL BirmensdorfCouronne saine. Crédits : WSL Birmensdorf
Couronne contaminée. Crédits : WSL BirmensdorfCouronne contaminée. Crédits : WSL Birmensdorf
Feuillage sain. Crédits : ICCroceFeuillage sain. Crédits : ICCroce
Feuillage atteint. Crédits : G. Csoka, Hungarian Forest Research InstituteFeuillage atteint. Crédits : G. Csoka, Hungarian Forest Research Institute

Les bons gestes

Le transport de châtaigniers ou de parties d’arbres depuis les zones infestées vers d’autres régions suisses est interdit. En dehors des zones infestées, les cas suspects sont à signaler immédiatement au service cantonal compétent.

Procédez comme suit:

  1. Photographiez les dégâts suspects (p. ex. avec un téléphone portable).
  2. Notifiez immédiatement par téléphone l’Inspection cantonale des forêts (021 316 61 47).
  3. Informations à fournir:
    • Prénom, nom, adresse, n° de téléphone, courriel.
    • Lieu de la découverte: localité, rue, n°, coordonnées topographiques.

 


Direction générale de l'agriculture, de la viticulture et des affaires vétérinaires (SAVI) ? Police phytosanitaire cantonale ?

Informations

Gilles Andrey
Police phytosanitaire cantonale
Tél.: 021 557 91 83

www.vd.ch > Thèmes > Environnement > Forêts > Informations techniques > Cynips du châtaignier